A l’automne dernier, Jeannot a été fait membre d’honneur du TC  12 Bercy. Une distinction on ne peut plus méritée : il entame cette saison  sa quarante-sixième année  d’affilée au sein du club ! « Le tennis, sport de toute une vie » proclame la Fédération. Notre sociétaire illustre pleinement le slogan. A quatre-vingt-huit ans, Jean est toujours fidèle au rendez-vous des copains en début d’après-midi sur le court 1 de Léo Lagrange. Il passe bien sûr un peu plus de temps qu’auparavant sur le banc à l’ombre du pin, mais ne dédaigne pas échanger quelques balles histoire de vérifier l’efficacité de son coup droit croisé court, sa séquence de prédilection. Une  « botte secrète »  quasi –innée, découverte dès ses premiers pas sur un court de tennis en août 1968, date de son inscription au club. Intégration rapide. Au milieu des années soixante-dix, il est capitaine-joueur au sein de l’équipe Chapignac (compétition réservée aux 4ème série). Alors admirateur de Jimmy Connors, il insuffle à ses coéquipiers cette volonté de vaincre qu’il apprécie chez ce champion.  Car Jeannot, c’est un tempérament ! Ses « coups de gueule » emplissent encore parfois les allées de Léo Lagrange. C’est surtout un garçon fort apprécié par ses copains. Bon vivant, son coup de fourchette est légendaire parmi son entourage, il impressionne aussi par sa mémoire et sa connaissance encyclopédique. « Jeannot, c’est un puits de science » s’enthousiasme Daniel qui souligne par ailleurs, admiratif, la volonté du bonhomme. En juillet 1984, en effet, Jean est victime d’une sérieuse chute qui nécessite la pose de deux prothèses de hanche. Peu de temps après, il est sur les terrains.

Longue vie à Jeannot 

( cf. photo ).